Skip to content

Responsabilité des banques et réchauffement climatique

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

lecture 2 min

On a déniché pour vous ce podcast

du Greenletter Club

Ce qu’on en retient :

Reclaim Finance est une organisation dédiée à la finance et au climat. En lançant l’alerte sur les impacts des acteurs financiers sur le climat et les populations, Reclaim Finance agit à la racine des problèmes pour faire changer les lois.

CHARBON

Le charbon est une énergie fossile extrêmement polluante. Les projets énergétiques liés au charbon sont très gourmands en investissement et dépendent donc des services financiers des banques pour voir le jour. Les investissements réalisés y sont colossaux, probablement tout autant que leur impact destructeur sur la planète…
Depuis 2015, suite à la COP21, certaines banques françaises se sont engagées à ne plus financer de projets de mines et centrales à charbon dans le monde. Une grande première dans le monde ! Malheureusement cet engagement ne portait que sur les projets et non pas sur les entreprises qui continuent de ce fait de mener d’autres activités destructrices par ailleurs.

La mission de Reclaim Finance a donc été de pousser les acteurs financiers à aller plus loin, jusqu’à exclure des entreprises entières. Ainsi en 2019, victoire, Axa, le Crédit Agricole et d’autres banques françaises s’engagent dans cette direction.
En 2021, d’autres acteurs financiers comme la BCE s’engagent davantage dans la sortie du charbon, et exigent par exemple des plans de sortie du charbon de la part des entreprises.

Un exemple de cas concret porté avec succès par Reclaim Finance : en 2013 la Société générale souhaite investir dans un projet de mine ce charbon en Australie, et dont le minerais serait exporté à travers la Grande barrière de corail. Bref, doublement destructeur ! Les actions menées par Reclaim Finance et la pression citoyenne ont forcé la Société Générale à se désengager de ce projet en 2014.

GAZ ET PETROLE

Ca c’était pour le charbon. C’est là où il y a les plus belles avancées. Mais parlons des autres énergies fossiles (gaz et pétrole). Les institutions financières financent également énormément ces industries. Et parmi les 20 premiers financeurs mondiaux on trouve BNP Paribas, la Société Générale et le Crédit Agricole.

Aujourd’hui les acteurs financiers pourraient dire stop, mais ils ne prennent pas leurs responsabilités. Nous sommes face à un véritable refus de faire des choix courageux et de rupture. Idem de la part des institutions politiques qui ne sont pas prêtes à contraindre le secteur financier. C’est un vrai manque de volonté.

Et pour terminer sur une note positive, nous vous invitons à jeter un œil à notre article sur la condamnation de l’Etat français au sujet de son inaction climatique !

Les questionnements que ça soulève chez nous
  • ET SI les politiques et les financiers acceptaient le concept de décroissance ?
  • ET SI on arrivait à se passer des énergies fossiles ?
  • ET SI l’Etat contraignait/sanctionnait les acteurs financiers ?
  • ET SI les banques demandaient aux citoyens leur avis sur leurs choix d’investissements ?

Pourquoi certaines informations sont floutées ?


Butin est un projet encore en cours de développement. Nous opérerons en tant que Conseiller en Investissement Financier (CIF) dès validation par l’Autorité des Marchés Financiers et l’Orias. Nous serons alors en mesure de vous délivrer un accompagnement financier adapté pour vous aider à faire les meilleurs choix en fonction de votre situation et de vos envies. C’est à ce moment-là seulement que les informations concernant les produits financiers pourront être communiquées. D’ici là, nous vous invitons à vous créer un compte pour être averti dès que nous obtiendrons cet agrément CIF.

Bienvenue chez Butin

Pour recevoir notre incroyable newsletter, rien de plus simple!