Skip to content

Négocier la nature grâce à la Blockchain

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

lecture 2 min

On a déniché pour vous cet article

de France Culture

Ce qu’on en retient :

Le marché mondial de la compensation des émissions de carbone est en pleine croissance : 500 milliards d’euros d’ici 2050, contre 600 millions en 2019.

Single.Earth est une société estonienne qui propose ceci : transformer les avantages que procurent la nature (absorption du CO2, maintien de la biodiversité, etc…) en un actif négociable. Et ce, grâce à la technologie Blockchain. Le principe semble simple : des investisseurs peuvent acheter des jetons numériques sur une plateforme (par exemple en fonction des besoins de compensation carbone liées à leurs activités) qui inciteront les propriétaires fonciers à préserver leurs espaces naturels.

L’avantage pour les investisseurs ? Obtenir une compensation de leur empreinte carbone.

L’avantage pour les propriétaires ? Etre rémunéré pour l’entretien durable de leurs espaces naturels.

Single.Earth prévoit un système de surveillance pour vérifier que les propriétaires fonciers respectent leurs engagements.

Pour résumer, la blockchain et la tokenisation permettent d’amener la nature dans notre système capitaliste, non pas pour l’exploiter, mais pour la protéger en la rendant négociable.

Ce qu’on en pense :

En voilà un système vertueux ! Quand la technologie (Blockchain, images satellites, objets connectés) permet de fluidifier une activité jusqu’alors très compliquée à gérer : mesurer la séquestration de CO2 par des écosystèmes naturels. Dans le cas de Single.Earth il s’agit des forêts mais nous pouvons citer aussi la startup Californienne Regen Network qui fait de même avec les sols.

Sachez aussi que la réglementation permet de générer des certificats carbone lorsque les propriétaires justifient d’une amélioration au niveau de la gestion de leurs écosystèmes naturels, par exemple la rénovation d’une forêt après une tempête, la gestion raisonnée de terres agricoles en limitant les labourages, ou encore l’organisation de rotations entre les cultures et l’élevage sur une même parcelle.

Ces améliorations aident les écosystèmes à se rééquilibrer avec comme conséquence d’augmenter leur capacité de séquestration.
Ces évolutions de pratiques demandent un effort aux propriétaires et donc cette rente sous forme de certificats carbone est la bienvenue pour les soutenir dans cette pratique qui réduit le CO2 présent dans notre atmosphère.

C’est quand plus vertueux que les subventions de la politique agricole commune non ?

Les questionnements que ça soulève chez nous
  • ET SI un particulier pouvait tokeniser son jardin ?
  • ET SI le marché du carbone était réglementé mondialement ?
  • ET SI la nature était l’actif ayant la valeur la plus forte ?
  • ET SI on arrêtait définitivement de vouloir contrôler la nature ?
  • ET SI on mettait la nature aux enchères ?

Pourquoi certaines informations sont floutées ?


Butin est un projet encore en cours de développement. Nous opérerons en tant que Conseiller en Investissement Financier (CIF) dès validation par l’Autorité des Marchés Financiers et l’Orias. Nous serons alors en mesure de vous délivrer un accompagnement financier adapté pour vous aider à faire les meilleurs choix en fonction de votre situation et de vos envies. C’est à ce moment-là seulement que les informations concernant les produits financiers pourront être communiquées. D’ici là, nous vous invitons à vous créer un compte pour être averti dès que nous obtiendrons cet agrément CIF.

Bienvenue chez Butin

Pour recevoir notre incroyable newsletter, rien de plus simple!